Sélectionner une page

La neuro-sémantique

La neuro-sémantique est une discipline récente peu connue, basée sur la Programmation Neuro-Linguistique. C’est l’une des techniques les plus innovantes au niveau de son effet sur la vie personnelle et professionnelle d’un individu.

La naissance de la neuro-sémantique

Dans les années 90, le docteur en psychologie Michael Hall s’intéressait de près à la PNL et aux théories de la sémantique générale. En 1994, il découvre alors le fonctionnement des hauts niveaux de la conscience, qui gèrent les pensées, les sensations, les façons de parler et d’agir des individus. Pour modéliser ces états de la conscience, il s’appuie sur l’autoréflexion de celle-ci. Ces états sont appelés « meta-states », ou méta-états, et ils constituent aujourd’hui la base la neuro-sémantique. Ils permettent de réaliser des changements rapidement et efficaces à long terme.

Qu’est-ce que la neuro-sémantique ?

La neuro-sémantique est une méthode qui repose sur de nombreuses sciences et disciplines :

  • PNL,
  • Psychologie et sciences cognitives,
  • Sémantique,
  • Neurosciences…

Au départ simple dérivé de la PNL, elle est maintenant devenue une discipline à part entière. Elle permet de développer au maximum le potentiel d’un individu.

Cette méthode se base sur deux concepts directeurs qui sont la performance et le sens. La neuro-sémantique va permettre non seulement d’effectuer des performances plus efficaces mais également de donner un sens aux actions accomplies. De plus, elle assure la création de meilleures relations avec les autres. Elle est considérée comme une discipline humaniste, et qui agit à la fois sur le corps et l’esprit. En effet, « neuro » va plutôt faire penser à la neurologie, et donc au corps, alors que « sémantique » correspond au sens que les individus donnent au monde qui les entoure (évènements, personnes…). En cela, la neuro-sémantique se rapproche de la PNL et de son concept de carte du monde : chacun a sa propre vision de la réalité. La discipline considère que c’est cette vision du monde va créer des émotions, qui vont ensuite agir sur la physiologie d’un individu puis sur ses comportements, donc ses performances. Le lien entre le sens qu’une personne donne à la réalité et son comportement est donc très important, et peut améliorer ses performances comme les détériorer.

Les différences entre la neuro-sémantique et la PNL

La PNL, comme la neuro-sémantique, est une discipline qui se base sur les méta-niveaux. Cependant, la neuro-sémantique va beaucoup plus loin et Michael Hall propose même une modélisation de ces méta-niveaux ainsi qu’une description complète et très poussée de ceux-ci. L’IN, l’association internationale des formateurs en PNL a reconnu en 1995 son modèle des méta-états comme contribution la plus significative.

Autre différence importante, la PNL se concentre avant tout sur les modèles, les techniques à appliquer sur les individus. La neuro-sémantique, dans son approche plus humaniste, porte plus sur la personne et ses relations.

De plus, les formations PNL ont une approche pragmatique et se basent sur le « comment » et l’expérience des individus. C’est ainsi qu’elle a développé ses modèles d’excellence. La neuro-sémantique, quant à elle, se pose la question du « pourquoi ».

La différence entre la PNL et la neuro-sémantique se situe aussi au niveau du changement. La PNL utilise le changement pour « réparer », alors que la neuro-sémantique l’applique pour « évoluer ».

Les applications de la neuro-sémantique

La neuro-sémantique, qui voit le changement comme une évolution, propose la « Self Actualization », littéralement l’actualisation de soi-même, afin de devenir la « meilleure version » de soi. Elle s’applique donc au développement personnel, et permet de se dépasser, d’avoir plus confiance en soi. Elle peut également permettre de gérer le stress ou les troubles alimentaires.

En communication également, la neuro-sémantique est très utilisée. Elle permet notamment d’améliorer ses relations avec les autres en apprenant à les comprendre et à s’adapter à eux. La discipline s’applique donc à de nombreux domaines, allant de la prise de parole en public au marketing.

En tant que méthode permettant de dépasser ses limites, la neuro-sémantique peut être appliquée à tous les domaines.

La Society of NLP

Society of NLPLa Society of Neuro-Linguistic Programming a été fondée par John Grinder et Richard Bandler, tous deux créateurs de la Programmation Neuro-Linguistique, plus connue sous le nom de PNL.

La création de la Society of NLP

Fondée en 1978, la Society of NLP est une appellation d’excellence. Celle-ci est reconnue par tout le domaine de la PNL. C’est l’établissement officiel qui offre toutes sortes de certifications pour la discipline. Grâce à ce label, la qualité des formations PNL et des formateurs est officielle et la certification pourra être reconnue partout dans le monde. Elle est particulièrement adaptée aux personnes souhaitant étudier la discipline en plus de leur profession. En effet, la formation proposée est moins complexe que le cursus ICF (International Coach Federation).

Le déroulement de la certification

La certification pour devenir formateur PNL ne s’obtient pas simplement en assistant à une formation. Il faut remplir tous les prérequis nécessaires à la certification. C’est un processus intense qui se prolonge même après la formation à proprement dite. Elle inclue le gain d’expérience professionnelle dans l’enseignement de la PNL, ainsi qu’au moins 9 jours de formation aux principaux modèles d’hypnose (notamment l’hypnose Ericksonienne). Enfin, il faut également exercer comme « Resource Assistant in Practitioner and Master Practitioner training » et passer un test écrit.

Les personnes souhaitant se former auprès de la Society of NLP doivent signer une licence assurant leur protection mais aussi la protection de la PNL ainsi que de Richard Bandler. Celle-ci stipule par exemple qu’un individu n’ayant donné qu’un ou deux cours ne doit pas se proclamer formateur PNL. Elle demande au formateur d’utiliser la discipline dans une optique de respect de la personne. La licence permet également de maintenir l’intégrité de la discipline et de s’assurer que la personne ne se désigne officiellement comme formateur PNL qu’une fois qu’elle a reçu la certification officielle.

Une fois membre de la Society of NLP, la certification dure deux ans. Après ce délai, pour conserver son accréditation, la personne doit contacter à nouveau l’organisation et décrire comment ont évolué ses compétences en PNL et comment la discipline a été utilisée.

Le sceau officiel

La Society of NLP permet de réaliser un contrôle de qualité sur les programmes et les services de formations PNL. Richard Bandler a créé un sceau spécifique et a décidé de le promouvoir afin d’approuver les centres et les instituts de PNL. Les programmes de formation approuvés par la Society of NLP peuvent exposer le logo comme une preuve de la Society Certification, la certification officielle de l’organisation.

De nombreux séminaires, ateliers et programmes de formation sont aujourd’hui officiellement approuvés, certifiés voire créés par la Society of NLP, et il est ainsi recommandé d’assister à ceux-ci car ils ont un gage de qualité. Pour savoir si ceux-ci sont bien certifiés, il suffit de demander à voir le sceau. Il est également nécessaire de vérifier le logo lors de l’achat d’un livre, CD, DVD ou tout autre produit se proclamant certifié par la Society of NLP.

La Society of NLP aujourd’hui

John La Valle est l’actuel président de la Society of NLP. Celui-ci est connu pour avoir prodigué des formations PNL dans le monde entier avec Richard Bandler. C’est un maître formateur qui s’intéresse à la discipline depuis plus de 20 ans. Il est considéré comme l’un des plus grands formateurs au monde, avec Bandler. La Society of NLP est aujourd’hui le plus grand et le plus ancien corps de formation PNL du monde. Il a autorisé la pratique de la PNL et certifié plus de personnes que n’importe quelle autre organisation.

Aujourd’hui, la Society of NLP est la propriété de nombreux thérapeutes, tels que Christina Hall.

Christina Hall

Christina Hall PNL

Christina Hall

Christina Hall est enseignante et formatrice. Elle est connue pour avoir grandement participé à l’évolution de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL). A partir de 1977, elle a étudié auprès de Richard Bandler et John Grinder, qui sont les fondateurs de la discipline.

Durant ses études, elle a décroché un doctorat en linguistique, en neuro-sémantique et en psychologie.

Sa collaboration avec Richard Bandler

Christina Hall devient formatrice PNL en 1980, maître praticienne en 1985, puis Méta-maître Enseignante en 1991. Elle a ensuite travaillé pendant 5 ans avec Richard Bandler et a notamment conçu avec lui certaines des théories les plus célèbres de la PNL telles que les schémas de seuil ou les sous-modalités.

Ses recherches se concentrent sur les processus, les systèmes et les dimensions holistiques de la PNL, qui considèrent l’individu dans sa globalité. Christina Hall se spécialise également dans les méta-programmes, les structures du langage d’influence et les structures de temps. Grâce à ses travaux novateurs sur les schémas linguistiques, elle a développé une théorie appelée « systémique Neuro-Linguistique ». A partir de 1983, elle devient copropriétaire de la Society Of NLP, organisme fondé par Grinder et Bandler.

Ses autres compétences

En plus d’une formation PNL, elle a bénéficié d’une formation à l’hypnose et est donc aujourd’hui psychothérapeute et hypnothérapeute certifiée.

Elle développa également une technique thérapeutique pour venir en aide aux victimes de guerre. Cette méthode fut notamment mise en œuvre par l’Allemagne et la Croatie. Christina Hall enseigne ses théories partout dans le monde, sur 4 continents. Elle contribue depuis plus de 30 ans à développer et faire avancer la PNL.

Son premier livre s’intitule « Change Your Language – Change Your Life ». Elle a également sorti un DVD, nommé « Discover the Difference ».

Aujour’’hui, Christina Hall propose des formations et des ateliers dans divers domaines de la psychologie aux quatre coins de la planète.

Droits image : Christina Hall

Michael Hall

Michael Hall PNL

Michael Hall

Né en 1949, Michael Hall est un entrepreneur américain basé au Colorado, où il pratiqua des thérapies privées pendant plusieurs années dans un centre de formation à la Programmation Neuro-Linguistique (PNL). Il est l’inventeur de la Neuro-Sémantique.

Ses compétences et ses certificats

Michael Hall décroche son doctorat en psychologie cognitive comportementale à l’Union Institute University, dans l’Ohio. Durant sa thèse, il étudia les théories de quatre psychothérapies, dont la PNL, et développa la méthode de Sémantique Générale, ou « General Semantics ».

Il obtient ensuite un master à l’Université de Denver et un Bachelor of Science en gestion des ressources humaines. Michael Hall étudia également la littérature et le langage biblique.

Son étude approfondie de la PNL

A la fin des années 1980, Michael Hall étudie avec Richard Bandler, co-fondateur de la PNL. Il réunit ses observations sur les formations données par Bandler dans un ouvrage intitulé « The Spirit Of NLP » en 1996, puis « Becoming More Ferocious as a Presenter » en 1997. Il devient alors Maître Praticien et prodigue des formations PNL.

En 1995, Michael Hall donne une conférence durant laquelle il présente une théorie réunissant la PNL et la sémantique générale, qu’il appelle Neuro-Sémantique. Durant l’année 1996, il fonde avec Bob Bodenhamer « The International Society of Neuro-Semantics », qui possède aujourd’hui des Instituts de Neuro-Sémantiques dans 40 pays.

Lorsqu’il travaillait à la Society Of NLP avec Richard Bandler, il publie deux livres : « Time For a Change » et « Applied Neuro-Dynamics ». Michael Hall a écrit plus de 100 articles jusqu’à aujourd’hui, ainsi qu’une quarantaine de livres tels que :

  • User’s Manual of the Brain, Volumes I et II,
  • Figuring Out People, co-écrit avec Bob Bodenhamer,
  • NLP Going Meta,
  • Submodalities Going Meta,
  • Winning the Inner Game

Le développement de la Neuro-Sémantique

Michael Hall est considéré comme l’un des plus grands formateurs en PNL. Il a développé de nombreuses théories, dont la plus connue est la Neuro-Sémantique, mélange de neurosciences, de PNL, de sciences comportementales et cognitives…

Au départ simple dérivée de la PNL, c’est aujourd’hui une discipline à part entière permettant d’augmenter le potentiel humain. La Neuro-Sémantique accentue l’aspect des niveaux logiques et des méta-niveaux. Le cœur de cette théorie réside d’ailleurs dans le modèle « Meta-States », c’est-à-dire des Méta-Etats, développé en 1994.

Les recherches très poussées de Michael Hall ont permis à la PNL d’évoluer et d’atteindre un nouveau niveau de développement. La Neuro-Sémantique est proche de la PNL et la rejoint sur de nombreux points, mais elle diffère également beaucoup sur certains modèles. Il étudia également, plus récemment, le modèle Matrix.

Aujourd’hui, Michael Hall continue ses recherches et ses formations sur les Méta-Etats et la Neuro-Sémantique à l’international. Ses modélisations sont appliquées dans de multiples domaines tels que la gestion des états d’esprit, la persuasion, la santé, ou même la vente.

Droits image : Neurosemantics

Steve et Connirae Andreas

Steve et Connirae Andreas PNL

Steve et Connirae Andreas

Steve et Connirae Andreas sont deux auteurs et psychothérapeutes américains. A partir de 1977, ils sont devenus des références dans le domaine de la Programmation Neuro-Linguistique en étudiant la PNL et en lui consacrant de nombreux ouvrages.

Les certificats du couple Andreas

Après être entrée à l’Université du Kansas en 1975, Connirae Andreas obtient un master en psychologie clinique trois ans plus tard, puis un doctorat de psychothérapie en 1989. Elle est à l’origine du processus appelé Core Tranformation.

Steve Andreas, quant à lui, a d’abord obtenu un Bachelor en Sciences en 1957, puis un master de Psychologie en 1961. Il enseigne par la suite les sciences sociales et la psychologie en Californie. Son père, Barry Stevens, est praticien de la Gestalt-thérapie. Steve Andreas, en 1971, il s’intéresse également à cette discipline et publie « Awareness », un recueil d’exercices basés sur cette thérapie. Il choisit également de publier une version révisée d’un livre de Fritz Perls, « Gestalt Therapy Verbatim ».

Leur intérêt pour la PNL

En 1977, Steve et Connirae Andreas choisissent de se consacrer à la PNL et l’étudient en détail.

En 1979, ils fondent la PNL du Colorado, également nommée NLP Comprehensive. Cet établissement leur permet de prodiguer des formations PNL. En 1998, Tom Dotz devient le nouveau propriétaire de NLP Comprehensive.

Le couple publie de nombreux ouvrages sur la PNL et la psychothérapie en général, notamment grâce à la maison d’édition fondée par Steve Andreas, Real People Press, en 1967.

Les publications du couple

Steve et Connirae Andreas écrivent « Change Your Mind-and Keep the Change » en 1987, un ouvrage destiné aux utilisateurs expérimentés de la PNL. Il inclue plusieurs techniques pour supprimer les obsessions et les habitudes limitantes, en travaillant sur les croyances et les valeurs de la personne.

En 1989, le couple écrit « Heart of the Mind: Engaging Your Inner Power to Change with Neuro-Linguistic Programming », un ouvrage qui se compose de 21 chapitres. C’est une introduction à la PNL qui explique diverses méthodes, avec exemples à l’appui, pour appliquer cette discipline aux domaines de la croissance personnelle.

En plus d’écrire de nombreux ouvrages, Steve et Connirae Andreas publient des versions révisées de certains des livres les plus connus en PNL, comme « Trance-Formations » et « Using Your Brain For a Change », de John Grinder et Richard Bandler, fondateurs de la discipline.

Steve et Connirae Andreas ont également publié plus de 50 articles, dont certains ensemble, tels que :

  • « Neuro-Linguistic Programming: A New Technology for Training », publié dans le Performance and Instruction Journal en 1982.
  • « A Strategy for Responding to Criticism », paru dans la National Association of Neuro-Linguistic Programming Newsletter en 1985.
  • « Briefer than Brief: A Methodical approach to spontaneous change », publié dans le magazine Family Therapy Networker en 1990.

Aujourd’hui, le couple dispense toujours des formations et des séminaires. Steve et Connirae Andreas réalisent aussi des démonstrations audio et vidéo de leurs techniques et leurs modélisations de PNL. Ces enregistrements, ainsi que de nombreuses publications, sont disponibles sur internet et accessibles à tous.

Droits image : Andreas NLP Trainings

Leslie Cameron-Bandler

Leslie Cameron-Bandler PNL

Leslie Cameron-Bandler

Née en 1948, Leslie Cameron-Bandler est une thérapeute célèbre à l’international, notamment en tant qu’une des rares femmes à être à l’origine de la création d’une nouvelle discipline : la Programmation Neuro-Linguistique (PNL).

Sa contribution aux travaux de la PNL

Présente dans le groupe de départ qui a fondé la PNL avec John Grinder et Richard Bandler, Leslie Cameron-Bandler épousa ce dernier, mais ils divorcèrent en 1981. Elle est également auteur et propose des formations PNL. Elle est reconnue pour ses recherches sur la technique baptisée « Meta Programs ». Pionnière dans le développement des théories de méta-programmes, elle s’est inspirée des modèles développés par Virginia Satir. De plus, elle défend les applications de la PNL dans les thérapies de couple et les thérapies sexuelles. Elle a enseigné à de nombreuses familles des solutions efficaces pour réussir à dépasser les barrières de la communication.

Leslie Cameron-Bandler a publié plusieurs ouvrages :

  • « Know How: Guided Programs for Inventing Your Own Best Future » en 1985 avec Michael Lebeau et David Gordon
  • « The Emotional Hostage: Rescuing Your Emotional Life » en 1986 avec Michael Lebeau
  • « Emprint Method: A Guide to Reproducing Competence » en 1986 avec Michael Lebeau et David Gordon

Le principe « The Emprint Method » développé par Leslie Cameron-Bandler sert à structurer les émotions humaines. En cela, c’est donc une très bonne application de la PNL dans ce domaine. Sa modélisation appelée « Imperative Self » est une des premières applications de la PNL pour identifier et développer des modèles de personnalité.

Les étapes d’une relation selon Leslie Cameron-Bandler

Leslie Cameron-Bandler a beaucoup étudié les relations humaines et décrit le déroulement d’une relation en 7 étapes :

  • L’attirance : consciemment ou non, une personne (A) en remarque une autre (B) qui correspond à la satisfaction de ses critères majeurs en matière de relation (amoureuse, amicale, professionnelle). Elle ne voit que le bon côté des choses.
  • La certitude : la personne A en est certaine, le sujet B correspond bien à ce qu’elle attend. Ses filtres entrent en jeu pour ne percevoir que ce qui confirme son choix.
  • La félicité : les superlatifs ne sont pas assez forts pour décrire sa satisfaction.
  • Le malaise : la relation s’est installée dans le quotidien et les comportements répétitifs deviennent agaçants. A ce stade, il existe encore une communication. La relation peut évoluer positivement avec des réajustements.
  • La déception : les filtres laissent maintenant passer ce qui ne convient pas ou plus. Le sujet B apparaît à la personne A sous un jour différent. Il n’a pas changé mais elle le perçoit de façon différente.
  • Le seuil de tolérance : sa perception de l’autre est l’inverse du début. Inconsciemment, la personne A transforme ses bons souvenirs en faisant réapparaître des moments difficiles oubliés. Ses filtres lui confirment qu’ils n’ont plus rien en commun.
  • La séparation : c’est la dernière étape, mais chaque protagoniste ne se situe pas forcément à la même étape au même moment.

Actuellement, Leslie Cameron-Bandler continue d’apporter son expertise en PNL et collabore sur différents projets.

error: