Sélectionner une page
Leslie Cameron-Bandler PNL

Leslie Cameron-Bandler

Née en 1948, Leslie Cameron-Bandler est une thérapeute célèbre à l’international, notamment en tant qu’une des rares femmes à être à l’origine de la création d’une nouvelle discipline : la Programmation Neuro-Linguistique (PNL).

Sa contribution aux travaux de la PNL

Présente dans le groupe de départ qui a fondé la PNL avec John Grinder et Richard Bandler, Leslie Cameron-Bandler épousa ce dernier, mais ils divorcèrent en 1981. Elle est également auteur et propose des formations PNL. Elle est reconnue pour ses recherches sur la technique baptisée « Meta Programs ». Pionnière dans le développement des théories de méta-programmes, elle s’est inspirée des modèles développés par Virginia Satir. De plus, elle défend les applications de la PNL dans les thérapies de couple et les thérapies sexuelles. Elle a enseigné à de nombreuses familles des solutions efficaces pour réussir à dépasser les barrières de la communication.

Leslie Cameron-Bandler a publié plusieurs ouvrages :

  • « Know How: Guided Programs for Inventing Your Own Best Future » en 1985 avec Michael Lebeau et David Gordon
  • « The Emotional Hostage: Rescuing Your Emotional Life » en 1986 avec Michael Lebeau
  • « Emprint Method: A Guide to Reproducing Competence » en 1986 avec Michael Lebeau et David Gordon

Le principe « The Emprint Method » développé par Leslie Cameron-Bandler sert à structurer les émotions humaines. En cela, c’est donc une très bonne application de la PNL dans ce domaine. Sa modélisation appelée « Imperative Self » est une des premières applications de la PNL pour identifier et développer des modèles de personnalité.

Les étapes d’une relation selon Leslie Cameron-Bandler

Leslie Cameron-Bandler a beaucoup étudié les relations humaines et décrit le déroulement d’une relation en 7 étapes :

  • L’attirance : consciemment ou non, une personne (A) en remarque une autre (B) qui correspond à la satisfaction de ses critères majeurs en matière de relation (amoureuse, amicale, professionnelle). Elle ne voit que le bon côté des choses.
  • La certitude : la personne A en est certaine, le sujet B correspond bien à ce qu’elle attend. Ses filtres entrent en jeu pour ne percevoir que ce qui confirme son choix.
  • La félicité : les superlatifs ne sont pas assez forts pour décrire sa satisfaction.
  • Le malaise : la relation s’est installée dans le quotidien et les comportements répétitifs deviennent agaçants. A ce stade, il existe encore une communication. La relation peut évoluer positivement avec des réajustements.
  • La déception : les filtres laissent maintenant passer ce qui ne convient pas ou plus. Le sujet B apparaît à la personne A sous un jour différent. Il n’a pas changé mais elle le perçoit de façon différente.
  • Le seuil de tolérance : sa perception de l’autre est l’inverse du début. Inconsciemment, la personne A transforme ses bons souvenirs en faisant réapparaître des moments difficiles oubliés. Ses filtres lui confirment qu’ils n’ont plus rien en commun.
  • La séparation : c’est la dernière étape, mais chaque protagoniste ne se situe pas forcément à la même étape au même moment.

Actuellement, Leslie Cameron-Bandler continue d’apporter son expertise en PNL et collabore sur différents projets.

error: