Sélectionner une page

types d'hypnoseL’hypnose est une thérapie complexe, qui se décline sous de nombreuses formes selon les psychoses à guérir. Depuis Franz-Anton Mesmer et son magnétisme animal, la discipline s’est transformée et propose aujourd’hui plusieurs types d’hypnose.

L’hypnose directe

L’hypnose directe (ou par suggestion directe) est le type d’hypnose le plus classique. Celui-ci est utilisé depuis plusieurs siècles. Dans le milieu médical, cette approche permet, par exemple, d’agir au plus vite pour traiter la douleur ou pour préparer rapidement à une intervention.

Pour le thérapeute qui l’applique, il s’agit de se placer en « position haute », d’être directif et autoritaire. Cela revient à donner un ordre : faire savoir au client de façon explicite quel est le symptôme ou le problème qui doit s’effacer. Le ton est monotone et rythmé. Cela permet d’obtenir son adhésion rapide.

Une série de tests sur la raideur ou la lourdeur du corps permet d’apprécier l’approfondissement de la transe.

L’hypnose Ericksonienne

L’hypnose Ericksonienne est un type d’hypnose où le thérapeute doit être en « position basse », contrairement à l’hypnose directe. Il va chercher à comprendre le client, et va utiliser un « langage d’influence », qui invite, au lieu de donner des ordres. Le thérapeute a un rôle essentiel puisqu’il va devoir adapter son ton et son langage selon les réactions du client. On parle de « synchronisation au sujet ». Ce type d’hypnose est alors très respectueux du client, qui est considéré comme unique.

Le thérapeute est un accompagnateur, qui considère que le client possède en lui les solutions à ses propres problèmes. Il est présent pour aider celui-ci à les trouver. Grâce au langage non autoritaire, le client est en confiance et cela permet la levée des résistances.

Comme l’indique son nom, cette thérapie a été développée par Milton Erickson lui-même à partir des années 50. Depuis, de nombreuses formations à l’hypnose sont basées sur ces recherches.

L’hypnose conversationnelle

Durant ce type d’hypnose, le thérapeute a une conversation à propos du problème du client. Il va l’amener vers un état de mieux-être afin de trouver des solutions adaptées grâce, entre autres, à un langage particulier. L’hypnose conversationnelle ne passe pas par une transe profonde, elle se rapproche de « l’hypnose indirecte ». Milton Erickson a beaucoup développé cette technique.

La Neuro-Hypnose

La Neuro-Hypnose est une thérapie qui se base sur des résultats rapides. Le thérapeute transmet au client les éléments dont il a besoin pour sa thérapie. Il doit, comme pour l’hypnose Ericksonienne, s’adapter à chaque situation. L’induction peut être permissive ou directive, et la séance peut se dérouler sous transe profonde ou comme une hypnose conversationnelle. Cette  technique emprunte divers procédés à tous les autres types d’hypnose. C’est un outil de communication, de changement et d’évolution. Ce processus se base sur la subjectivité du client.

L’auto-hypnose

Cette pratique permet à une personne de s’induire seule dans un état hypnotique, sans l’aide d’un thérapeute. Elle facilite ainsi le lâcher prise et donne le pouvoir de chercher ses propres solutions pour améliorer son quotidien. L’hypnose est définie comme un état de conscience modifié. Ainsi, sans nous en rendre compte, nous atteignons cet état plusieurs fois par jour, lors des périodes de forte concentration ou de rêveries.

L’hypnose de spectacle

Même si l’hypnose est avant tout une thérapie, elle est aussi régulièrement utilisée comme divertissement dans les spectacles. Ce type d’hypnose a contribué à la notoriété de la discipline et à sa diffusion. Pour preuve, c’est en 1841 que James Braid a découvert son intérêt pour les pratiques hypnotiques après avoir vu une représentation publique de Charles Lafontaine, célèbre magnétiseur.

Joseph Delboeuf a pratiqué l’hypnose de spectacle, en faisant avec le magnétiseur Donato des expériences sur le public. Il défend d’ailleurs ce type d’hypnose et pense que tout le monde a le droit de pratiquer l’hypnotisme, que ce soit en thérapie privée ou en spectacle public, tant qu’il est responsable.

L’un des plus grands hypnotiseurs actuel est un artiste canadien nommé Messmer, en hommage au célèbre magnétiseur Franz-Anton Mesmer.

L’histoire de l’hypnose a beaucoup évolué depuis le XVIIIème siècle et continue encore aujourd’hui grâce aux thérapeutes modernes.

error: