Sélectionner une page
Franz-Anton Mesmer Hypnose

Franz-Anton Mesmer

Franz-Anton Mesmer, né en 1734 à Iznang, est un médecin allemand. Il a fondé la théorie du mesmérisme, aussi connu sous le nom de magnétisme animal, une dérive de l’hypnose. A partir de 1752, il s’inscrit à l’université et étudie successivement la théologie, le droit puis la médecine, en 1760. C’est en 1766 que Franz-Anton Mesmer publie De l’influence des planètes sur le corps humain, sa thèse de doctorat. Il s’est en partie inspiré des théories des médecins Paracelse, Jan Baptist Van Helmont et William Maxwell sur le magnétisme.

Ses hypothèses

Franz-Anton Mesmer affirme que l’homme est capable de guérir ses semblables grâce à un fluide naturel. Les magnétiseurs seraient la source de ces fluides et les transmettraient selon un procédé appelé « passes mesmériennes », sorte de rituel hypnotique. Ses affirmations sont les suivantes :

  • Un fluide physique relie les hommes à la terre et aux corps célestes, et les lie entre eux.
  • Un homme tombe malade si le fluide n’est pas bien réparti dans son corps. La guérison vient lorsque ce fluide est distribué correctement.
  • Ce fluide peut être transmis à d’autres hommes ou canalisé pour la guérison des malades, grâce à des techniques particulières.

 

Ses débuts dans l’hypnose

En 1773, Franz-Anton Mesmer, intéressé par l’hypnose, procède à ses premières expériences concernant un fluide universel, en utilisant des plaques aimantées. L’Académie des Sciences de Munich lui demande son avis concernant le père Johann Joseph Gassner en 1775.
Dès 1777, il réussit à rétablir en partie la vue d’une jeune aveugle, mais le père de celle-ci arrêta le traitement pour garder sa pension d’invalidité. La vue de la cliente se dégrada à nouveau.
Franz-Anton Mesmer partit alors exercer à Paris en 1778. Il rencontra Charles Deslon, qui l’assista dans ses recherches et l’incita à publier un livre expliquant ses théories.
Charles Deslon lui-même publia Observations sur le magnétisme animal en 1780 et appuya ainsi la vision de Franz-Anton Mesmer.

Des avis partagés sur sa découverte

Franz-Anton Mesmer divise l’opinion parisienne. Il est considéré soit comme un imposteur, soit comme une sorte d’hypnotiseur ayant fait une grande découverte. Malgré cela, le nombre de ses clients augmente de plus en plus vite. Mesmer demanda alors l’agrément officiel de l’Académie des Sciences et de la Société Royale de Médecine. En 1784, les deux établissements envoyèrent en secret des commissaires pour observer Charles Deslon et étudier le magnétisme animal, dont les célèbres Antoine Lavoisier et Benjamin Franklin. Franz-Anton Mesmer n’obtint jamais leur approbation. De nombreux clients crièrent au scandale en affirmant que Charles Deslon ne connaissait pas les vraies méthodes de Mesmer. Le ministère public choisit alors d’interdire cette pratique aux médecins, en se basant sur le rapport de la commission qui avait alors étudié Deslon et non Mesmer. Ce débat offrit à Franz-Anton Mesmer la publicité qui lui manquait, et le magnétisme animal intéressa le pays entier et certains frontaliers.

La Société de l’Harmonie Universelle

Victime de son succès, il est contraint, en 1780, de refuser de nombreux clients. Mesmer invente alors une méthode de traitement collectif. Durant ces séances, le phénomène de « crises magnétiques » contagieuses fait son apparition. Certaines femmes de la haute société sont alors prises de convulsions, comme hypnotisées, ou semblent perdre le contrôle de leur corps.

Suite à cet épisode, la faculté de médecine le critique grandement, mais Franz-Anton Mesmer est soutenu par des clients d’envergure, tels que des banquiers ou des juristes. Il choisit alors de créer la Société de l’Harmonie Universelle, qui proposait d’acheter le droit de pratiquer ses méthodes, appelées « secret de Mesmer ». Cela correspondait à une sorte de formation à l’hypnose. Ce projet rapporta énormément d’argent à la Société.

L’influence de Mesmer nos jours

Franz-Anton Mesmer publia, en plus de sa thèse de doctorat, 2 ouvrages précisant ses théories sur le magnétisme animal, ainsi que ses mémoires :

  • Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, en 1779.
  • Précis historique des faits relatifs au magnétisme animal, en 1781.
  • Il écrivit ses mémoires en 1799.

Dans le domaine de la littérature, Honoré de Balzac était un grand sympathisant du magnétisme animal. On trouve également la description d’une thérapie de Mesmer dans un livre d’Alexandre Dumas.
En 1994, un film est réalisé sur sa vie et centré sur la partie hypnose. Franz-Anton Mesmer fut ensuite cité dans plusieurs films, dont un de Francis Ford Coppola.
Enfin, un hypnotiseur originaire du Québec utilise « Messmer » lors de ses représentations.
Il a acquis une telle célébrité qu’en anglais, « hypnotiser » se traduit par « to hypnotize » mais aussi par « to mesmerize ».

error: