Sélectionner une page

Formation PNL par Psynapse

Accueil » Formation » PNL » Définition PNL et documentation

Tout ce que vous devez savoir sur la PNL

Présentation de la Programmation Neuro Linguistique

Le cerveau est un organe adaptatif, programmable et reprogrammable à volonté. Les découvertes sur la plasticité du cerveau vont dans le même sens que ce que la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) a mis en lumière depuis ses débuts.

Présentation de la Programmation Neuro-Linguistique

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique ), terme inventé par Richard Bandler, s’est surtout enrichie des apports des pionniers, thérapeutes passionnés par le fonctionnement de l’humain, ses comportements et ses processus mentaux.

Anthony Robbins dans la lignée de Richard Bandler se passionne comme de nombreux thérapeutes à comprendre les mécanismes de l’être humain, les mécanismes qui font que les personnes se programment inconsciemment et agissent en menant leurs projets vers la réussite ou vers l’échec, d’une vie réussite et heureuse, à une vie sans satisfaction.

Les techniques en PNL permettent des adaptations des fonctionnements neurologiques, il n’y a rien de magique avec « les outils de la PNL », juste des techniques de communications très puissantes, c’est la partie « linguistique » de la PNL.

L’autre l’axe de la PNL est la partie «programmation» de la PNL, la programmation neuro-linguistiques permet de réencoder la façon dont notre cerveau réagit. Notre cerveau est particulièrement conditionné à réagir à des stimuli, notre cerveau, comme le serait un ordinateur très puissant, est sous le contrôle de programmes qui ont été « écrits » en grande partie par nous- même, nos décisions conscientes et inconscientes, notre vécu.

Pour parvenir facilement à maîtriser le contrôle de son cerveau par la PNL, il est nécessaire de mettre en œuvre sur soi des techniques d’intervention appelées protocoles. Les méthodes de travail en PNL sont rapides et permettent de résoudre des traumas ou des traumatismes qui se sont greffés tout au long de notre vie et qui nous limites dans notre vie, nos projets. Même les traumatismes oubliés de l’enfance peuvent se régler en des temps records.

En moins d’une heure, les thérapeutes en PNL parviennent à des résultats inespérés. La formation en PNL est un ensemble de méthodes qui se doivent de rester simples. « Un cerveau pour changer » de Richard Bandler est le livre de référence pour les débutants en PNL. Ce livre vous permettra d’emblée de comprendre que nous pouvons en « un tour de main » intervenir sur nos peurs et nos émotions.

Devenir thérapeute avec la PNL

La PNL va vous apprendre à prendre le contrôle des émotions qui vous échappent et qui vous limitent. Des techniques simples permettent de rester maître de ses émotions, maître de soi.  Face à des situations de gestion du stress, il est important de garder son self-control pour parvenir à prendre les bonnes décisions.  Les émotions rythment notre quotidien. Réussir à contrôler la gamme de nos émotions permet de se sentir plus libre et plus serein.

Pour les thérapeutes en PNL qui sont confirmés, qui ont acquis soit un niveau Praticien en PNL, soit un niveau Maître praticien en PNL, ces techniques en programmation neuro-linguistique n’ont plus aucun secret. L’apprentissage de ces techniques thérapeutiques, font partie de « la boîte à outil » de la PNL comme l’appelle les praticiens en PNL. L’hypnose sur le même terrain aide à la réalisation de changement, l’hypnose est utile en coaching, coaching personnel. L’hypno-coaching est un ensemble de technique d’hypnose orienté vers la réussite des clients.

Programmation Neuro-Linguistique est un modèle de communication interpersonnel. Elle consiste en la modélisation c’est-à-dire à la « reproduction » de comportements performants, en l’approche de modèles subjectifs. La PNL est un modèle de Thérapie Brève basé sur l’apprentissage des processus de réussite et la connaissance de soi par le biais d’une communication efficace. La PNL aide à l’évolution de l’humain, elle intervient sur les comportements, les mécanismes mentaux, les émotions.

La différence entre la PNL et l’hypnose

L’hypnose et la Programmation Neuro-Linguistique (la PNL) sont régulièrement citées côte à côte. Ainsi, il est facile de croire que ces deux disciplines sont proches, voire similaires. Cependant, il existe de nombreuses différences entre la PNL et l’hypnose.

La PNL n’est pas basée que sur l’hypnose

La discipline a été créée lorsque Richard Bandler et John Grinder ont étudié Milton Erickson, célèbre hypnothérapeute. Il est alors possible d’en déduire que la PNL repose sur l’hypnose. Ce n’est cependant pas le cas : c’est l’une des différences entre la PNL et l’hypnose.

La PNL a en réalité étudié les comportements d’excellence de plusieurs experts, dans différents domaines, dont l’hypnose. La PNL n’est donc pas dépendante de l’hypnose.

La modélisation de l’hypnose par la PNL

La différence entre la PNL et l’hypnose vient du fait que la PNL a modélisé l’hypnose. Elle a donc étudié cette discipline pour développer des modélisations des techniques utilisées. La PNL a également modélisé des méthodes sportives, managériales, éducatives…

Elle ne se base donc pas sur les apprentissages de l’hypnose pour le développement de ses théories.

Des objectifs différents

Une autre différence entre la PNL et l’hypnose se situe dans la nature des objectifs. L’hypnose est un état qui permet de lier le conscient et l’inconscient. Elle est appliquée directement pour résoudre divers problèmes. La PNL n’est pas un état mais une technique, permettant de reproduire les comportements positifs d’une personne. Ainsi, pour venir en aide aux clients, elle utilise les méthodes d’autres disciplines.

Ce n’est pas la PNL en elle-même qui guérit, elle n’est pas appliquée directement, ce sont ses modélisations d’autres techniques qui le sont. La discipline permet d’apprendre à apprendre, pour ensuite utiliser cet apprentissage pour résoudre ses problèmes.

Pour résumer, l’état d’hypnose est un état dans lequel la conscience est altérée. Il est obtenu par induction. L’induction est une technique qui s’apprend, comme n’importe quelle compétence. Or, il est possible d’utiliser un modèle PNL pour apprendre de façon efficace l’induction.

L’utilisation du conscient et de l’inconscient

La principale différence entre la PNL et l’hypnose réside dans le fait que l’une est basée sur le conscient et l’autre sur l’inconscient. La formation PNL s’applique de manière consciente. Les clients n’ont pas de modification de leur état de conscience durant une séance, ils doivent être très concentrés pour pouvoir contrôler les modifications de ses représentations. Elle s’appuie plutôt sur ses comportements et ses émotions et lui permet de mieux les contrôler.

La PNL permet également de mieux se comprendre, car elle peut déterminer les grandes tendances du caractère de quelqu’un, s’il est plutôt « visuel », « gustatif » ou « auditif », etc. Au contraire, un client hypnotisé va avoir accès à son inconscient et mettre son conscient de côté. La formation à l’hypnose part du principe que la source de tout problème se situe dans le subconscient, et va ainsi le résoudre par ce même biais.

L’hypnose provoque la confusion, la PNL propose des techniques claires

Une autre différence entre la PNL et l’hypnose est que la PNL va modéliser et structurer des techniques afin qu’elles soient faciles à apprendre. L’hypnose va plutôt se baser sur l’intuition et le lâcher-prise, sans logique particulière ni compréhension.

La discipline, et notamment l’hypnose Ericksonienne, mise sur le langage pour embrouiller et augmenter la confusion d’un individu et l’obliger à utiliser sa créativité et donc son inconscient. La PNL, au contraire, supprime toute confusion en proposant des outils clairs et précis.

La PNL permet à un individu de comprendre son problème, l’hypnose lui permet de créer des solutions.

Malgré ces différences entre la PNL et l’hypnose, les deux disciplines se complètent et sont souvent enseignées ensemble. Elles s’opposent dans leurs objectifs mais sont complémentaires dans leur utilisation.

Définition PNL et objectifs

Richard Bandler et John Grinder, créateurs dans les années 70 de la Programmation Neuro-Linguistique, ont bouleversé les pratiques de la psychothérapie. La discipline consiste à développer la communication entre les personnes, et avec soi-même.

Qu’est-ce que la PNL ?

La PNL est une discipline qui crée des modèles d’excellence en observant des personnes d’exception et en cherchant à apprivoiser leurs succès. Ces processus sont modélisés, afin de permettre à d’autres de reproduire les schémas gagnants.

Robert Dilts, grande figure de l’étude de la PNL, la définit comme suit :

« Comment les interactions entre la pensée (Neuro) et le langage (Linguistique) organisent le fonctionnement de notre corps et de nos comportements (Programmation) et les résultats que nous obtenons. »

La définition de la PNL décompose le fonctionnement de l’homme pour mieux comprendre son développement : ses croyances, son identité, son comportement…

« La carte n’est pas le territoire ». C’est l’un des concepts les plus célèbres de la discipline. La définition de la PNL considère que la représentation qu’une personne à d’un fait est différente de la réalité de l’événement. Elle interprète ce fait selon ses propres croyances, ses idées, ses attitudes et ses valeurs. Il y a plusieurs façons de voir les choses. La communication permet alors d’apprendre comment l’autre se représente le monde.

La PNL est une discipline très riche qui intègre des idées de différentes théories.

Pour savoir ce qu’est la Programmation Neuro-Linguistique vous pouvez commencer à appliquer des protocoles simples parce que la PNL est surtout une série d’expérience à vivre. Paul McKenna, Derren Brown, John LaValle et Kathleen La Valle, Anthony Robbins, qui vivent la PNL au quotidien, font partie des personnes les plus populaires du monde de la PNL.

Bien plus que des techniques qui fonctionnent, la PNL pour être comprise et intégrée, se doit d’être pratiquée régulièrement. A Psynapse, Virginie (formée par Christina Hall partenaire de Richard bandler) et Philippe Vernois (formé avec le créateur de la PNL Richard Bandler), enseignants certifiés IN sauront ensemble vous conduire vers les domaines de la performance et de la connaissance de l’humain.

L’objectif de la PNL

Robert Bandler et John Grinder ont développé la PNL en étudiant 3 grands thérapeutes : Milton Erickson, Fritz Perls et Virginia Satir. Ils ont repéré leurs pratiques qui ont bien fonctionné, les ont décriets puis imitées. La modélisation de ces comportements permet aujourd’hui de les transmettre lors de formations PNL.

C’est la « modélisation de l’excellence ». Aujourd’hui, cette modélisation s’applique à de nombreux professionnels de tous les domaines : sportifs, acteurs, étudiants et managers. La PNL permet d’atteindre son objectif en suivant un modèle, des étapes à suivre pour y arriver.

Même si au départ, la définition de la PNL se faisait sur des techniques thérapeutiques, elle s’est aujourd’hui diffusée à d’autres disciplines telles que la santé ou l’éducation. C’est un modèle qui n’en est qu’au début de son développement. Les thérapeutes modernes, tels que Robert Dilts ou Judith DeLozier, inventent de nouveaux outils toujours plus efficaces.

La PNL permet d’atteindre divers objectifs, tels que :

  •   L’épanouissement personnel
  •   L’accès à ses ressources
  •   Le changement des habitudes limitantes
  •   La compréhension des autres…

Ceux-ci sont très variés et touchent de nombreux domaines.

Les principes directeurs de la PNL

La PNL analyse les compétences techniques dont les gens ont besoin pour atteindre leurs buts. Elle est donc basée sur l’apprentissage et la communication, dans un objectif de changement.

Elle se focalise sur la communication, car c’est un élément important qui permet d’avoir un impact sur soi-même : l’impact que l’on a sur une autre personne en dépend en grande partie. Les relations de confiance en découlent également.

Elle s’intéresse à l’apprentissage car l’environnement n’est pas stable. Il nécessite d’apprendre sans cesse. Le processus d’apprentissage est alors continu. C’est à ce moment qu’interviennent les modèles d’excellence de la PNL, il faut les utiliser pour apprendre correctement et réussir.

Enfin, le changement est une part importante dans la définition de la PNL. Une personne doit apprendre à prendre en compte les contraintes externes et internes, telles que ses valeurs. Pour cela, elle doit opérer un changement pour atteindre un plus grand équilibre entre ces deux exigences.

La définition de la PNL permet son application dans un but personnel mais aussi dans le cadre de projet en entreprise.

Le lexique de la PNL

L’ancrage est l’un des mots les plus importants du lexique de la PNL. Dans cette discipline, une ancre est un élément de l’environnement qui déclenche une réponse automatique interne (un comportement, une émotion…).

Tous les individus ont en eux des ancres, soit positives (qui rappellent un souvenir agréable), soit négatives. L’ancrage utilisé lors d’une thérapie en PNL va permettre de rappeler au client des expériences anciennes.

La carte du monde

Expression très importante du lexique de la PNL, la discipline par du principe que « la carte n’est pas le territoire ». Cette célèbre formule signifie que le « territoire », c’est-à-dire le monde extérieur, est perçu de différentes manières selon les individus.

Chacun a sa propre représentation du monde, sa propre « carte » subjective. Cette carte correspond au monde extérieur, passé à travers des filtres qui changent la réalité : l’éducation, les croyances, les expériences passées, l’état émotionnel, les valeurs…

La congruence

La congruence en PNL correspond à un accord entre les gestes d’un individu et ses paroles. Les langages verbaux et non-verbaux sont en adéquation. Au contraire, l’incongruence arrive lorsqu’une personne vit un conflit interne et que son langage corporel est en décalage par rapport à son langage verbal.

Les croyances

Autre terme important du lexique de la PNL, les croyances sont des convictions très fortes que les individus ont à propos d’eux-mêmes et du monde qui les entoure. Elles viennent des expériences, des habitudes d’une personne, et sont donc subjectives. Pourtant, celles-ci sont souvent inconscientes et guident ses comportements.

Il existe des croyances aidantes et des croyances limitantes. Les croyances aidantes sont positives, et vont correspondre, par exemple, à « je vais m’en sortir » : l’individu voit le verre à moitié plein.

Les croyances limitantes, quant à elles, vont empêcher une personne d’atteindre son objectif : « je n’y arriverai jamais ». Elle voit le verre à moitié vide.

L’écologie

L’écologie d’une personne est l’équilibre de toutes ses caractéristiques psychologiques (émotions, croyances, valeurs…). Lors d’une thérapie, il est toujours nécessaire de bien faire attention à l’écologie d’un client.

Le travail du thérapeute ayant reçu une formation PNL consiste à rendre les objectifs à atteindre « écologiques », en étudiant les limites de la personne et en les supprimant.

Le méta-programme

En PNL, le méta-programme correspond aux organisations mentales (aux « programmations ») d’une personne. Celles-ci précisent la façon dont les individus trient et planifient leurs expériences. Un méta-programme se forme pour chaque expérience.

La modélisation

La modélisation est un terme central du lexique de la PNL puisque c’est le concept de base de la discipline. Celle-ci consiste à observer un expert dans un domaine particulier (sport, psychologie, management…), à étudier les comportements qu’il utilise pour atteindre son objectif, et à les réunir sous forme de modèle.

Il devient alors possible d’enseigner ces modèles aux personnes qui visent un but similaire. La PNL part du principe que si une personne peut y arriver, tout le monde le peut, avec de l’apprentissage.

Le pont vers le futur

Le pont vers le futur permet à un individu de se projeter en imaginant une situation dans l’avenir. En PNL, cette projection permet de préparer psychologiquement la personne à un changement, et peut également être utilisée pour déterminer les éventuels problèmes que ce changement pourrait induire.

Les sous-modalités

La façon dont nous percevons le monde dépend de nos 5 sens : ce sont nos modalités sensorielles, aussi appelées VAKOG pour Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif. C’est l’un des éléments central du lexique de la PNL.

Ces sens se composent de différentes caractéristiques, ce sont les sous-modalités. Par exemple, pour le Visuel, les sous-modalités peuvent être :

  •   la taille
  •   la forme
  •   la symétrie
  •   le contraste…

La tonalité, la justesse ou le rythme vont être des sous-modalités de l’Auditif.

Ce lexique de la PNL présente le vocabulaire principal de la discipline. Il existe encore de nombreux termes non évoqués, qui sont définis lors des formations PNL.

Les idées reçues de la PNL

La Programmation Neuro-Linguistique, plus connue sous le nom de PNL, est une discipline encore mal connue du grand public. Celle-ci permet notamment d’améliorer la communication d’une personne avec les autres et avec elle-même.

Les idées reçues sur la PNL sont encore nombreuses et souvent infondées.

La PNL est-elle une manipulation ?

La première idée reçue sur la PNL est que celle-ci serait un outil de manipulation. Elle permettrait alors de faire faire à des personnes des choses qu’elles ne veulent pas faire, et ce sans qu’elles le sachent. Toutes les techniques de communication peuvent alors être prises pour des outils de manipulation.

En réalité, ce n’est pas la PNL qui manipule, c’est le thérapeute, si celui-ci est malveillant. Il est nécessaire de vérifier si le thérapeute a bien reçu une formation PNL.

La PNL n’étudie-t-elle que les problèmes les individus ?

Une des idées reçues sur la PNL est que celle-ci ne s’intéresserait qu’aux problèmes des individus, comme l’hypnose. En réalité, la PNL affectionne avant tout les techniques de réussite. Cette discipline a pour base la modélisation des comportements efficaces.

Elle étudie les personnes qui se sortent de situations complexes pour savoir quels comportements elles ont utilisé et pouvoir ensuite modéliser ces attitudes afin de les enseigner. La PNL analyse l’excellence des personnes, afin de pouvoir ensuite transmettre ces méthodes à tous ceux qui souhaitent atteindre tel ou tel objectif.

La PNL est-elle uniquement destinée aux problèmes personnels ?

Une autre idée reçue sur la PNL très répandue concerne ses applications. La PNL ne s’applique pas qu’aux problèmes d’un individu, elle permet également de trouver des solutions dans de nombreux domaines tels que la médecine, l’éducation ou encore le sport.

Le thérapeute doit alors comprendre d’où vient le problème, comment il fonctionne et, sur la base de ces informations, apporter des solutions.

La PNL est-elle dangereuse ?

La PNL est une discipline entièrement naturelle, elle n’utilise aucun élément chimique et n’est donc pas dangereuse pour la santé. Au niveau de la thérapie, elle est également très sécurisée puisque les risques sont déterminés avant l’intervention.

L’idée reçue sur la PNL concernant sa dangerosité n’est donc pas fondée. Il est cependant toujours nécessaire de vérifier si le thérapeute possède bien une certification officielle en PNL. Si c’est le cas, cela signifie que le professionnel a bien reçu une formation adéquate.

N’importe qui peut-il se proclamer thérapeute PNL ?

La formation PNL est très encadrée et est codifiée par plusieurs normes régulées d’un côté par l’IANLP, l’association internationale de PNL et de l’autre par l’Association Francophone des certifiés en PNL.

Ces codes vont alors s’appliquer aux enseignements en eux-mêmes mais également au contenu et à la durée de ceux-ci.

La PNL est-elle un concept réducteur ?

Le fonctionnement d’une personne est très complexe et nécessite de vastes études, que la PNL ne mène pas. La discipline apporte tout de même quelques clés pour mieux appréhender le comportement d’un client.

La PNL ne va pas correspondre à la personnalité complète du client mais c’est un outil qui va permettre de mieux communiquer avec lui, de mieux le comprendre, afin de lui proposer des solutions adaptées à ses problèmes.

La PNL est-elle difficile à comprendre ?

Enfin, la dernière idée reçue sur la PNL concerne sa difficulté. Pour quelqu’un qui n’a pas envie d’étudier la PNL, cela risque en effet d’être difficile. En réalité, tout dépend de la motivation d’une personne à assimiler ces principes. Il est toujours plus facile pour quelqu’un d’apprendre une discipline qui lui plait.

Cependant, en PNL, il n’est pas nécessaire de tout apprendre et de tout comprendre. L’apprentissage d’une seule méthode permet déjà de commencer à travailler, car celle-ci peut se décliner pour plusieurs applications. Même si au départ cela peut paraître compliqué, les techniques de PNL deviennent ensuite automatiques et naturelles.

Pour résumer, la PNL est une discipline qui permet de respecter le fonctionnement des gens, et faciliter leur changement.

Les applications de la PNL

La Programmation Neuro-Linguistique, ou PNL, est une discipline basée sur l’apprentissage de modèles permettant de résoudre divers problèmes.

Les applications de la PNL sont très nombreuses et peut être utiles dans tous les domaines, pour les professionnels comme pour les particuliers.

La PNL en entreprise

De nombreuses entreprises utilisent la PNL pour résoudre leurs problèmes.

Grâce à son effet sur la motivation, la PNL est également appliquée à de nombreux autres domaines tels que la vente, le recrutement, la conduite de négociation, etc. En effet, l’application de la PNL pour la négociation et les ventes est très utile.

Elle permet non seulement de définir des objectifs clairs et réalisables, mais aussi d’instaurer chez le client un état favorable à l’achat, en partie grâce à la communication. Elle est utilisée pour toutes les fonctions opérationnelles d’une société, de la direction des Ressources Humaines à la direction Commerciale, et plus généralement pour les métiers basés sur les relations humaines et sociales.

La PNL et la santé

La PNL part du principe que les croyances et les pensées d’une personne ont un impact sur sa santé psychologique mais également sur sa santé physique. Ainsi, cette thérapie est d’abord utile pour toutes les personnes travaillant dans le domaine médical.

Psychologues, médecins, thérapeutes, les professionnels de santé peuvent utiliser l’application de la PNL pour faciliter la communication avec leurs clients.

La PNL et l’éducation

La thérapie et l’application de la PNL est également propice à l’éducation, domaine dans lequel la communication est parfois difficile. Elle peut être utilisée aussi bien par les parents que par des professionnels : éducateurs, animateurs, enseignants… Il est également possible de s’en servir comme outil pédagogique efficace pour l’apprentissage des enfants comme des adultes.

En effet, la PNL va développer la créativité et ainsi permettre de varier les méthodes pour apprendre. Elle va également aider à la création d’un environnement de confiance et de respect.

L’apprentissage est l’un des piliers de la PNL. Une personne peut apprendre à résoudre son problème en se basant sur un des modèles d’excellence développés par la discipline. L’apprentissage est continu. Dans l’éducation, la PNL permet ainsi de développer des techniques d’enseignement.

La PNL et le sport

Une des applications de la PNL concerne le sport. En effet, l’entraînement physique est aussi important que l’entraînement mental. La PNL permet ainsi de développer ce dernier et de lever les blocages inconscients. Elle améliore la performance de l’athlète.

La PNL dans la vie quotidienne

De façon générale, la principale application de la PNL se fait dans la vie quotidienne. Elle permet de mieux communiquer avec soi-même et son entourage, de résoudre ses problèmes plus facilement, tels que le manque d’estime de soi, le stress, etc.

Elle s’applique aussi à divers autres domaines comme les relations familiales, la créativité ou même la séduction. En effet, la PNL développe une capacité à écouter et à développer son sens de l’observation. Indirectement, elle agit donc sur la compréhension et la communication avec les autres. Elle est également utilisée pour traiter les dépressions, les troubles obsessionnels du comportement, les phobies et autres traumatismes.

Le thérapeute, qui a bénéficié d’une formation PNL, représente alors à une aide au changement. L’application de la PNL peut être utile pour :

  •   des cas d’insomnies,
  •   des dépendances (alcool, tabac, jeux…),
  •   l’impulsivité,
  •   la timidité et les peurs,
  •   mais aussi plus simplement pour une mauvaise orthographe ou des difficultés de mémorisation.

La PNL permet à une personne de prendre conscience de son potentiel et de ses ressources. Elle assure une définition précise des objectifs à atteindre.

Il est possible d’appliquer les théories de la PNL dans de très nombreux domaines et d’adapter ces outils pour ses propres besoins.

Les avantages de la PNL

La Programmation Neuro-Linguistique, ou PNL, est une thérapie permettant d’apprendre à mieux communiquer avec soi-même et son entourage.

Elle apporte de nombreux bénéfices dans un temps assez réduit. Les avantages de la PNL sont très divers.

La rapidité de la thérapie

Le premier avantage de la PNL est qu’elle fait partie des thérapies brèves. L’efficacité arrive donc rapidement : le nombre de séances peut varier entre 3 et 10, selon les problèmes rencontrés. Cela permet d’apporter une motivation supplémentaire pour le client.

Pour chacune des séances de thérapie, le professionnel, qui a reçu une formation PNL, ne se concentre pas sur les parties théoriques de la discipline. Cela permet de réduire encore le temps des séances.

Au contraire, elle va droit au but et utilise des éléments très concrets dès le début. Ils sont basés sur les expériences et les souvenirs de la personne.

Le thérapeute recherche des situations dans lesquelles le client a réussi à atteindre son objectif. Il peut ensuite se servir de ces éléments pour lui faire comprendre qu’il a la capacité de réussir et améliorer sa motivation, et surtout sa confiance en lui.

Une thérapie réutilisable

Un autre avantage de la PNL est qu’il est possible d’utiliser les éléments appris pendant la séance pour d’autres domaines. Une thérapie traite un problème, mais le processus peut être appliqué à nouveau pour une autre difficulté. C’est le principe de la modélisation d’excellence.

La PNL crée des modèles de réussite en se basant sur des professionnels qui ont atteint des objectifs. Elle cherche leurs comportements gagnants et les modélise pour pouvoir les transmettre aux autres. Cela permet ensuite d’adapter la thérapie en fonction du client et de l’objectif qu’il souhaite atteindre.

La réussite et la motivation font alors partie intégrante de la personne. Elle se sent mieux, à confiance en elle et à une meilleure estime d’elle-même. Elle va pouvoir appliquer ces aspects à ses futurs projets.

Tous les clients ayant résolu un problème grâce à la thérapie peut également transmettre ce nouveau savoir aux autres. Il est possible de s’en servir dans divers domaines.

L’autonomie du client

Autre avantage de la PNL, elle incite les personnes à trouver eux-mêmes la solution à leur problème. Ainsi, le client participe à sa thérapie et est acteur de sa propre guérison. Il pourra reproduire ce comportement à l’avenir. La PNL montre le chemin pour accéder à la solution, et c’est au client de faire le travail. Cela permet à la thérapie d’être plus efficace et plus rapide.

La personne pourra ainsi faire ses propres changements dans sa vie personnelle et professionnelle, quand il le souhaite et à son rythme. Il développe un nouveau savoir-faire, de nouvelles compétences, qu’il n’aurait peut-être pas été en mesure d’acquérir sans une thérapie PNL.

La PNL en entreprise

Les méthodes de la PNL peuvent également être appliquées au monde de l’entreprise, ce qui constitue un nouvel avantage de la PNL. Elle est notamment utile pour aider à gérer sa concentration, pour définir ses objectifs ou améliorer l’efficacité des salariés.

Il est possible d’utiliser les modélisations d’excellence pour parfaire son expérience et son environnement de travail. La PNL est également très utiles pour booster les ventes.

Les autres avantages de la PNL

La PNL apporte aussi une dimension naturelle à la thérapie, puisqu’elle n’a besoin d’aucun médicament ou autre élément chimique.

La thérapie par la PNL a de nombreux autres bénéfices. Elle peut notamment aider à se débarrasser de ses mauvaises habitudes, ou à rester maître de ses émotions, ce qui constitue un autre avantage de la PNL.

De façon plus générale, la PNL va permettre d’augmenter la motivation d’une personne. Ainsi, il devient plus facile d’atteindre un objectif, de réaliser ses rêves.

Cela lève les barrières limitantes et libère la personne, supprime ses peurs et ses craintes. Elle va également assurer une meilleure communication avec les autres.

Le nouveau code de la PNL

Le « new code of NLP », ou nouveau code de la Programmation Neuro-Linguistique, correspond au renouvellement de la discipline de la PNL, instauré par John Grinder et Judith Delozier.

Qu’est-ce que la PNL ?

Afin de comprendre en quoi consiste ce nouveau code de la PNL, il faut appréhender correctement la discipline de base.

La PNL a été fondée par Richard Bandler et John Grinder, dans les années 70. C’est avant tout une méthode qui permet de reproduire l’excellence. En effet, les co-fondateurs ont sélectionné des individus experts dans leur domaine. Ils ont ensuite analysé comment ces personnes réussissaient à atteindre leurs objectifs et comment ils parvenaient à ce statut d’expert.

A partir de cette étude, Bandler et Grinder se mirent à développer des modèles, permettant à n’importe qui de reproduire les comportements gagnants et ainsi d’atteindre des objectifs similaires, aussi bien au niveau personnel que professionnel. C’est le principe de modélisation, qui est à la base de la PNL.

Les créateurs de la discipline se sont d’abord intéressés à la psychothérapie, mais au fil des années, la PNL s’est étendue à tous les domaines, que ce soit en linguistique, en psychologie, en management, etc.

Elle fournit les clés et les méthodes pour réussir. En cela, c’est une approche dite « pragmatique ». Elle s’intéresse aux moyens, au « comment », et non pas au « pourquoi ».

Le nouveau code de la PNL en détails

Après avoir développé la PNL, Richard Bandler et John Grinder mettent fin à leur collaboration. A partir de 1989, Grinder continue son étude de la discipline en s’associant à Judith Delozier, puis à Carmen Bostic St Clair quelques années plus tard. Ils s’aperçoivent alors que les modèles de base de la PNL et leur codage comportent de nombreuses faiblesses. Le nouveau code de la PNL a ainsi été développé en partie pour remédier à ces problèmes.

John Grinder s’est également intéressé aux praticiens PNL et a remarqué que dans de nombreux cas, même s’ils étaient très efficaces pour aider leurs clients à utiliser la PNL pour leurs changements, ces professionnels n’ont pas pu adapter les modèles à leurs propres cas. Il a alors cherché à améliorer ces modèles en faisant en sorte que le professionnel n’ait pas besoin de les appliquer sur lui au préalable.

En réalité, le nouveau code de la PNL permet aux individus de modifier leur esprit et leurs comportements de façon très rapide, parfois en seulement quelques minutes. Cela leur assure ensuite une réalisation plus facile de leurs objectifs. Les principes du nouveau code de la PNL s’appliquent simplement, sous forme de jeux et d’exercices. C’est donc une discipline très accessible.

La différence entre les deux disciplines

La principale différence avec la PNL classique est que le nouveau code de la PNL engage des modifications avec l’aide de l’inconscient des individus. Il permet de lier le conscient et l’inconscient afin de mieux comprendre le fonctionnement des comportements et ainsi la source des problèmes humains.

Le nouveau code de la PNL se compose de plusieurs « portails », qui induisent la relation entre conscient et inconscient. Avec de l’entraînement, une personne ayant reçu une formation PNL va pouvoir faire ce lien plus rapidement et observer le monde et les personnes qui l’entoure sous un jour nouveau.

Afin de maîtriser au mieux cette compétence, il est nécessaire que les pensées et les gestes de l’individu soient en harmonie. Il faut donc d’abord faire un travail sur soi-même avant d’apprendre le nouveau code de la PNL, de l’appliquer et de l’enseigner.

Le nouveau code de la PNL est aujourd’hui appliqué à des domaines tels que le développement personnel ou le coaching, et plus généralement dans le secteur de la communication.

Sélection de formations en PNL